Un accessoire de guerre

« Je me balade tout le temps avec ma brosse à dents sur moi, un vestige de mes quelques mois en zone de conflit, où je ne me séparais jamais du strict nécessaire. Ma brosse à dents, elle a fait la guerre ! »

Pierre

 

Publicités

Mauvais usage

“La brosse à dents ? ça me rappelle mes premières cuites. Une de mes amies à avait vomi dans l’évier de la maison de vacances. Pour cacher toute trace, elle l’avait ensuite récuré avec MA brosse à dent. Elle a vendu le pot aux roses après usage.”

Sarah

Sexil dans la baignoire

« Le soir du Nouvel An, je suis invitée à une fête organisée chez une amie, qui vit de l’autre côté de la ville. Pour me convaincre d’y aller, elle me propose de rester dormir chez elle, dans son lit. Sauf que la soirée a été plus festive que prévue pour elle. J’ai été ‘sexilée’ dans la salle de bain. J’ai dû dormir dans la baignoire pour que ma copine puisse coucher avec sa target. »

Caroline, 21 ans, étudiante

Vestige archéologique

« Mon oncle est archéologue. Je me souviens d’un soir où je dormais chez lui étant gamin. J’avais oublié ma brosse à dents. J’en prends une au hasard que je trouve dans sa salle de bain. ‘Malheureux !’ me crie-t-il après que je me sois lavé les dents. Cette brosse à dents avait servi à nettoyer des crânes lors d’une fouille. J’ai eu des aphtes pendant plusieurs semaines. »

Léo

Retrouvez toutes nos vies de SDB ici.

Bloody rasoir

« C’était la première nuit que je passais chez mon nouveau petit copain, et soudain je réalise que je ne m’étais pas « occupée » de mes aisselles. Je fonce dans sa salle de bain, trouve un rasoir visiblement en fin de vie et commence l’opération à blanc – enfin, avec un peu d’eau quand même. Je me mets rapidement à saigner. Dans la panique, je choisis une serviette au hasard… qui était en fait un peignoir ! Juste quand je pensais que cela ne pouvait pas être pire, son père entre dans la salle de bain et tombe sur mon visage déconfit, mon débardeur trempé et son peignoir ensanglanté. »

Elodie, 19 ans

Le sous-marin

« C’était le tout début de notre relation. On prenait un bain ensemble. Soudain, il m’a demandé en rigolant de faire le ‘sous-marin’. Sans réfléchir, j’ai plongé ma tête dans l’eau, en retenant ma respiration le plus longtemps possible. Quand je suis sortie, il avait un fou-rire. Après une (très) longue minute, il m’a enfin avoué : ‘Non mais moi je te demandais une petite gâterie !' »

Manon, 23 ans, étudiante

Prouesses nocturnes

“Avec mon mari, nous étions en vacances dans un hôtel en province. Nous avions sympathisé avec un autre couple, installé dans la chambre juste à côté de la nôtre. Un peu aviné, mon mari leur dit de ne pas s’inquiéter s’ils entendent la douche en pleine nuit : il en prend systématiquement une après avoir fait l’amour. A peine retournée dans la chambre, je me déshabille, toute excitée à l’idée de montrer à nos voisins nos prouesses nocturnes. Cette nuit-là, en effet, mon mari ne m’a pas laissée dormir. Il était trop occupé à se lever toutes les 20 minutes pour aller allumer la douche.”

Annie, 65 ans, retraitée