Le dentifrice pour enfants est-il dangereux pour la santé ?

ENQUÊTE – Votre bambin a tendance à confondre le dentifrice et son sirop de grenadine ? La team SDB a mené l’enquête pour savoir si ce drôle de produit au goût acidulé était parfaitement inoffensif. Verdict : il est temps d’appendre à votre enfant que le dentifrice, ça ne s’avale pas.

Quand je demande à ma pharmacienne si le dentifrice pour enfants contient du sucre, son regard se perd. Elle bafouille : « Euh… non, enfin des édulcorants. Mais je vais quand même aller vérifier ».

Elle se penche vers les trois dentifrices pour enfants, en saisit un et consulte la liste des ingrédients. « Non, je ne vois pas de sucre ». Du sucre dans un produit censé combattre les effets du sucre, ça serait un peu le serpent qui se mord la queue. Mais alors, ce goût si sucré dans les dentifrices pour enfants, d’où vient-il ?

Saccharine, « édulcorant intense »

En regardant attentivement les ingrédients, je le constate par moi-même : les trois dentifrices vendus dans cette pharmacie ne contiennent pas de sucre… mais de la saccharine, un édulcorant intense au pouvoir sucrant de 300 à 500 fois supérieur à celui du sucre. C’est cet édulcorant que l’on retrouve dans la grande majorité des dentifrices pour enfants.

Les édulcorants peuvent-ils causer des caries ?

Si l’on en croit pourtant ce rapport sur l’hygiène bucco-dentaire de l’Université de Rennes 1, les édulcorants ont la particularité d’être non cariogènes : leur goût a beau être sucré, ils ne favorisent pas le développement, sur les dents, des bactéries responsables des caries. Certains médecins et pharmaciens pointent cependant un autre problème, celui de l’accoutumance au goût sucré. Pas forcément désirable pour un enfant dont le goût est encore en pleine construction. D’autant qu’il faudra bien lui faire comprendre que le dentifrice ne se mange surtout pas comme un bonbon.

Les édulcorants, vraiment sans danger ? 

Si les édulcorants ne favorisent pas l’apparition de caries, leur consommation est cependant fortement déconseillée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) pour les enfants de moins de 6 ans. L’Anses fixe ainsi une dose journalière acceptable (DJA) à 5mg/kg. Mais quand on sait que la plupart des enfants avalent environ la moitié du dentifrice qu’ils ont dans la bouche, il ne reste plus qu’à donner ce conseil : parents, veillez à ce que votre enfant n’ingère pas trop d’aliments contenant ces substances chimiques aux doux noms de saccharine, stévia ou encore aspartame. Jusqu’à ce qu’il arrête d’avaler goulûment – et sournoisement – son dentifrice à la fin de chaque brossage de dents.

Y’a-t-il du fluor dans les dentifrices pour enfants ? 

Et le fluor alors ? Ingrédient principal des dentifrices pour adultes, ce composant est pourtant très régulièrement pointé du doigt. Un rapide coup d’oeil à la liste des ingrédients des dentifrices pour enfants le confirme : tous contiennent bien du fluor. Mais selon la pharmacienne, les doses ont été adaptées : de 1.000ppm pour le dentifrice pour adultes, elle est réduite de moitié pour les dentifrices pour enfants, soit 500ppm.

Le fluor est-il dangereux pour la santé ?

Ma quête continue mais cette fois-ci, difficile de démêler le faux du vrai… Selon de nombreux sites internet d’associations de consommateurs – qui ne s’appuient, pour la plupart, sur aucune publication scientifique –  une intoxication au fluorure de sodium pourrait avoir des conséquences graves sur la santé. Fluoraction, un site québécois, estime même que l’ingestion par un enfant de deux ans de la moitié d’un tube de dentifrice pourrait conduire à une intoxication mortelle.

Je cherche alors du côté des sources officielles. L’Agence nationale de sécurité du médicament française (ANSM), elle, n’est pas aussi alarmiste. Selon un rapport sur l’utilisation du fluor, une ingestion de plus de 0,1 mg/ kg par jour (soit, pour un enfant pesant 20 kilos, 2,1 mg par jour) peut entraîner une fluorose dentaire. Une maladie qui se manifeste par l’apparition de quelques taches blanches voire brunes sur les dents. Pour l’éviter, il est donc recommandé de surveiller la consommation de fluor provenant d’autres aliments, comme le poisson ou l’eau courante par exemple.

Que se passe-t-il si un enfant ingère tout le dentifrice ?

Un goût sucré, une couleur acidulée qui donne envie et aucun adulte en vue pour surveiller : si votre enfant est un aventurier du goût , méfiez-vous. Au-delà de 0,1 mg/kg de fluor ingéré par jour, on s’expose à une intoxication au fluor selon le centre anti-poison de Lille. Un empoisonnement qui peut se traduire par des nausées et des vomissements, des douleurs abdominales et des diarrhées.

A partir de quelle dose un enfant peut-il s’intoxiquer ? `

En fait, très peu. Un enfant qui pèse 20 kilos ne doit pas consommer plus de 2 mg de fluor par jour. Un tube de dentifrice pour enfants en contient au mois 7mg : s’il profite donc d’être tout seul dans la salle de bains pour ingérer tout le tube, il avale donc 5,5mg de plus que la dose maximum. Il n’y a plus qu’à appeler le centre anti-poison le plus proche – si cela peut vous rassurer, ils ont l’habitude : environ deux cas d’intoxication au fluor y sont traités chaque jour.

Si vous n’êtes toutefois pas adepte des visites à l’hôpital, tirez-en les bonnes conclusions : oui, avaler du dentifrice peut-être dangereux pour la santé, pour vous et surtout pour votre enfant. Apprenez-lui donc qu’il ne s’agit pas d’un aliment, et surtout, méfiez-vous des tubes qui traîneraient à hauteur de ses yeux..

Camille Kaelblen

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s